LES ACTUALITÉS DE LA GALERIE
Expositions Œuvre du moment Blog
Collection Motais de Narbonne : un Cretey pour un Bazzani...
Hélena et Guy Motais de Narbonne exposent la totalité de leur très jolie collection au musée des Beaux-Arts d’Orléans. Au milieu de ce bel ensemble que nous connaissons bien pour l’avoir vu à de nombreuses reprises dans leur appartement, un tableau nous a intrigué, nous est apparu sous un jour nouveau, d’abord par sa beauté et son pathos très affirmés, mais aussi par son attribution : Giuseppe Bazzani (1690-1769).
De Latour en Scilla : un Diogène cherche son peintre... et le trouve !
Depuis quelques mois, l’affaire avait fuité. Normal : un nouveau Georges de Latour avait été découvert ! Où ? Chez qui ? Par qui ? Impossible d’en savoir plus. Jean-Pierre Cuzin, interrogé à l’occasion d’un bon déjeuner, ne moufte pas, nous signifiant qu’il ne peut pas en parler. Pierre Rosenberg, plus disert, nous invite chez lui à venir voir la photo qu’il avait découpée et annotée du catalogue de la vente où le tableau était apparu (Christie’s Londres, 22 septembre 1999, lot 542, « circle of Cavarozzi »). Goguenard, il pointe la note qu’il avait prise à l’époque : « je connais cette main ! » Je réplique : « pas facile à comprendre ». « Il faut le voir », rétorque-t-il. Nous en restons là, interdits quand même...
Vinci plus cher que Neymar
Tout le monde ne parle plus que de ça, du prix « record » obtenu par le Christ de Léonard (ill. 1). Comme cet été du transfert de Neymar pour le PSG : mêmes montants astronomiques, presque abstraits. Des vies, des siècles de travail accumulés d’un homme normal n’y suffiraient pas ! Ce sont les mêmes qui fabriquent des équipes de football avec l’argent-roi que ceux qui achètent une image fanée du roi des peintres (ill. 2). Le football ne ressemble plus à rien depuis l’arrêt Bossman, le marché de l’art depuis quelques jours non plus !
« Watteau ou pas » : acte 3
Après l’avoir débusqué, soutenu, défendu. Après l’avoir vu, in situ, parfaitement restauré et du coup loué. Après être resté interdit, douteux, à l’occasion d’une troisième visite totalement déstabilisante, jusqu’à le trouver « idiot », c’est une rencontre récente avec les Comédiens italiens de Washington qui nous a remis en selle et définitivement convaincus de l’autographie du Pierrot du Getty.
De Ruoppolo à Munari : ou les tribulations de deux chefs d’œuvre de la nature morte italienne.
En juin 2007 nous faisions l’acquisition chez Christie’s, comme « attribué à Louis-Joseph Le Lorrain », d’une majestueuse nature-morte.
Et pourquoi pas Champaigne?
Ce très élégant portrait du Musée Magnin à Dijon, un des plus beaux du siècle par son naturel et son élégance, n'a jamais cessé de fasciner...
La grande Vanité du Louvre : Lorraine, ou plutôt… Alsacienne?
La grande Vanité du Louvre à toujours été rapprochée de Georges De La Tour depuis son acquisition en 1946.
« Watteau ou pas ?»: Acte 1.
Rares sont les directeurs de Musée, surtout américains, qui prennent le risque d’acquérir un tableau critiqué...
Manet dans la Loge!
Avec les travaux dans les Musées les tableaux bougent, notre regard avec.
Drôle de Caravage!
Au Musee du Louvre, drôle de voisinage!
Les confrontations sont toujours très éloquentes et cette Vertumne fraichement acquise n'est apparemment pas dans la bonne salle!
Delacroix à Madrid, éclatant!
L'exposition Delacroix qui se tient actuellement à la Caixa de Madrid est féerique et devrait même convaincre ceux qui ont des doutes sur l'importance de cet artiste.
Le Poussin de Mr. Koons : trop beau pour être vrai ?
Jeff Koons, le plus cher de nos modernes, collectionne les tableaux anciens ! Lumineuse idée de lui proposer, en prosélyte zélé, d’être le porte étendard du premier Salon de la peinture ancienne, Paris-Tableau, en prêtant trois tableaux issus de sa collection...
A Aix la Chapelle, un Saint Francois à identifier…
De qui est ce bouleversant tableau à la matière crémeuse et au dessin ciselé ?
 

Hubert Duchemin
8, rue de Louvois - 75002 - PARIS
Tél: +33 (0)1 42 60 83 01
Email: hubert@hubertduchemin.com
mentions légales / copyright hubert duchemin 2031-20183